Marie-Angélique Meister: « Déplacer les montagnes »

Mis en avant

Dans ce blog il y-a quelques années, je vous avais raconté l’histoire de Joseph Meister, mon grand-père, premier homme vacciné contre la rage par Louis Pasteur.

Aujourd’hui, sous forme d’une lettre adressée à Louis Pasteur, je vous raconte la même histoire mais du point de vue de Marie-Angélique, sa maman, dont l’amour pour son enfant et sa ténacité à vouloir le sauver de cette mort affreuse qui le guettait, lui a fait vaincre tous les obstacles qui se dressaient devant elle, pour enfin réussir à trouver Louis Pasteur, le seul homme qui pouvait le sauver.  Et celui-ci le vaccina et le sauva.

Continuer la lecture

Images liées:

Le silence de la vieille dame

Dans sa chambre, la vieille dame était immobile.
Par la porte vitrée, une infirmière, en passant, jetait un coup d’oeil furtif et s’en allait, rassurée.
Cette patiente, Madame Léontine Galant, n’était pas difficile. On devrait plutôt dire qu’elle n’était pas agitée, bien au contraire, ce qui, en y réfléchissant bien, était plutôt inquiétant. Continuer la lecture

La petite

(Cette nouvelle a obtenu le troisième prix du concours de Poésie et de Nouvelles, décerné par la Société des Ecrivains Normands, le 19 Septembre 2009).
Elle avait tout juste, ou plutôt à peine, entre six et sept ans.
C’était une enfant…

Continuer la lecture